popup

7 août 2014

Parce qu’il nous tient à cœur d’accompagner et de former les comédiens-clowns à l’hôpital, l’Institut de Formation du Rire Médecin répond aux demandes de formation d'autres associations et compagnies de clowns (constituées ou en devenir) en France et dans le monde.

formation-clowns-bresil

Le Rire Médecin en voyage au Brésil pour accompagner l'association Doutores da Alegria

Objectifs :

  • Transmettre notre savoir-faire aux comédiens-clowns de compagnies
  • Accompagner, conseiller et former les associations de clowns hospitaliers au niveau national et international
  • Instituer et répandre une bonne pratique de ce métier afin de favoriser une qualité de présence des artistes dans les établissements

Contenu :

Les formations dispensées sont créées sur-mesure selon les besoins artistiques et organisationnels des compagnies. Ces ateliers touchent un large panel de thématiques telles que :

  • L’observation et le coaching des clowns en situation hospitalière (à l'hôpital ou en atelier)
  • Le développement des spécificités du métier de clown à l'hôpital
  • La formation aux fonctions de direction artistique
  • Une mission d'audit-évaluation de la structure sur le plan organisationnel et/ou artistique
  • L’accompagnement au recrutement des comédien(ne)s

La formation d'associations déjà constituées

Depuis de nombreuses années, Le Rire Médecin répond aux demandes de formations d'autres associations de clowns à l'hôpital. Toujours conçues sur mesure, ces formations ont pour but de permettre le perfectionnement de compétences artistiques et de bénéficier de conseils pour réussir son développement.

Elles proposent :

  • Observation et coaching des clowns en situations hospitalière (à l'hôpital ou en atelier)
  • Développement des spécificités du métier de clown à l'hôpital aboutissant à la délivrance d'une "feuille de route artistique"
  • Formation aux fonctions de direction artistique
  • Mission d'audit-évaluation de la structure sur le plan organisationnel et/ou sur le plan artistique.

La formation d'associations émergentes

Le Rire Médecin apporte son appui à des associations qui souhaitent s'investir dans cette activité. L'association les accompagne tout au long du processus de gestation/maturation du projet.

L'aide du Rire Médecin porte sur différents aspects : plan organisationnel, recrutement des comédien(ne)s, formation initiale aux spécificités du métier de clown à l'hôpital, suivi des premiers pas à l'hôpital. Le Rire Médecin continue d'accompagner ces associations, de manière plus ou moins rapprochée, durant les deux années qui suivent leur création.

Les intervenants :

Pour cette formation, les intervenants sont tous des comédiens-clowns professionnels ayant une forte expérience dans le milieu hospitalier.

Quelques-unes des associations et compagnies qui ont suivi ces formations : 

  • Clown Pamento, Chili
  • Hôpiclown, Suisse
  • Rote Nasen, Autriche
  • Dream Doctor, Israël
  • Društvo za pomoč trpečim in bolnim, Slovénie
  • Soleil Rouge, France
  • Éclats de l’Ile, La Réunion …

Comment bénéficier de ces formations ?

Pour plus de renseignements, veuillez contacter l'Institut de Formation du Rire Médecin :
Téléphone : 01.44.84.95.55
Mail : ifrm (@) leriremedecin.org

Picto datadocke

L'institut de formation est certifié auprès du DataDock

 

23 juillet 2014

Du petit bobo à l'enfant très malade : les clowns sont présents !

Depuis ses débuts en 1991, Le Rire Médecin a toujours eu à coeur d'être présent auprès du plus grand nombre d'enfants malades et hospitalisés. L'ambition de notre fondatrice Caroline Simonds était de ne surtout pas créer de "hiérarchie du pire" entre les maux dont souffrent les enfants hospitalisés. Un petit bobo qui nécessite une hospitalisation dans un service d'urgence ou de pédiatrie générale peut s'avérer tout aussi traumatisant qu'un long séjour dans un service plus lourd. 

enfants-malades-clown

Dès notre création, nous avons donc simultanément poussé les portes de 2 services et 2 hôpitaux très différents en 1991 : la pédiatrie générale de l'hôpital Louis Mourier de Colombes et le service d'oncologie de l'Institut Gustave Roussy de Villejuif. Cette ouverture permet aux comédiens clowns de connaître un panel très large de pathologies pour jouer toujours au plus juste mais témoigne surtout de notre ferme volonté de considérer tous ceux qui franchissent les portes de l'hôpital avec la même ambition : leur apporter un mieux-être.

Les clowns ont d'ailleurs  constaté les enfants rencontrés aux Urgences pour des accidents sans gravité sont plus angoissés que les enfants bien plus malades qui combattent le cancer ou de lourds handicaps physiques ou mentaux. Il existe chez ces-derniers une forme de sagesse acquise au cours de cette épreuve. Caroline Simonds parle de "petits buddhas" : en apprivoisant leur maladie, en étant acteur de leur traitement, ils acceptent la nécessité de se soigner avec une forme de philosophie qui échappe parfois aux adultes.

Pour les premiers, qui ne passeront que quelques heures ou jours à l'hôpital, les facéties, berceuses et improvisations des comédiens clowns représentent une distraction immédiate qui gagne leur famille et permet à l'équipe soignante de travailler sereinement.

Pour les seconds, enfants malades touchés par de sérieuses pathologies et pour qui l'hôpital est une sorte de deuxième maison, les clowns sont un rendez-vous régulier qui fait partie de leur vie lors de cette épreuve. Les visites des clowns, 2 fois par semaine, ponctuent leur traitement comme un élément de réassurance. Ce moment de retrouvailles est attendu avec impatience, mais paradoxalement cette visite régulière est toujours surprenante car improvisée dans l'instant, sur-mesure. De fait, elle rompt un temps la routine d'un traitement et permet à nouveau la transgression, l'insouciance de l'enfance, que ces "petits buddhas" oublient lors de leur traitement. Ce rendez-vous, c'est la possibilité de ne plus être seulement un enfant malade mais de redevenir un enfant avant-tout.

Consultez la liste des 45 services pédiatriques français où nous sommes présents.

 

 

 

 

22 juillet 2014

Nous consacrer de façon régulière une petite somme par prélèvement automatique ou par carte bancaire régulière, c’est témoigner plus encore de votre engagement à nos côtés… en toute confiance et en toute liberté ! Pour des sourires garantis tous les mois.

Pour les enfants, votre soutien représente :

  • La garantie que leurs clowns seront là durablement, fidèles au rendez-vous. Notre engagement avec chacun d’eux est d’autant plus solide

Pour Le Rire Médecin, un don régulier signifie :

  • Une source d’économie sur les frais de gestion et de collecte des dons et donc la certitude que vos dons nous permettent d’aller à la rencontre de plus d’enfants encore
  • Un gage de sécurité et un facteur d’efficacité pour la gestion de nos ressources. Nous planifions mieux la répartition de vos dons dans l’année et multiplions les sourires en conséquence

Pour vous, c’est un engagement durable… en toute liberté !

  • Vous choisissez le montant de votre soutien selon vos moyens.
  • Vous pouvez modifier ou interrompre votre soutien à tout moment par simple courrier ou email à notre service Donateurs :

             Le Rire Médecin - Service Donateurs 

             64-70 rue de Crimée

             75019 Paris

            ou en appelant au 01 44 84 40 80

            ou encore par email à : donateurs (@) leriremedecin.org

  • Vous recevez uniquement notre journal des donateurs, plusieurs fois par an, pour vous tenir informé(e) des actions que nous menons grâce à votre générosité, et notre newsletter par e-mail si vous le désirez.
  • Votre don régulier vous donne le droit à une déduction d'impôt à hauteur de 66% de son montant. Un reçu fiscal vous sera envoyé en février poru que vous puissiez le joindre à votre déclaration de mai.

 

>> Télécharger la plaquette d'information sur le soutien régulier

 

 

bouton don

 

23 juillet 2014

Ce danseur de claquettes ne se voyait pas clown. Rattrapé par le burlesque, il a d’abord eu peur de mal faire. Aujourd’hui il fait avec ces parts de « on ne sait pas » et de « on va tenter » qui font de son métier un challenge si passionnant.

11790 12A 10 ans, Bernard rêve d’être clown. Et l’oublie vite. Il pratique la batterie et la danse, devient naturellement professionnel des claquettes. Mais son penchant pour le comique refait surface : dans ses numéros, le burlesque prend le pas sur les claquettes.

Plus attiré par les personnages d’inspiration clownesque que par le nez rouge, il fait toutefois l’école de clown du Samovar. Et travaille son personnage pendant 15 ans. Lors d’un stage, des comédiens du Rire Médecin lui font entrevoir la richesse de leur métier. Or, avec la maturité, il souhaite « aider davantage les autres, faire preuve de générosité ». 2008, audition : il entre au Rire Médecin ; et révélation : l’humanité du métier d’hôpiclown le comble.

Tétanisé le premier jour, il trouve vite sa place dans ce milieu difficile, souvent douloureux, qu’est l’hôpital. Et vit son métier comme une histoire d’amour : « pendant 3 ans, c’est la fête ! » Après l’exaltation de la découverte vient le temps de l’expérience, qui permet d’aller plus loin : « c’est un métier où il faut prendre des risques ; avec le temps, on sait mieux où et quand risquer ».

C’est un métier où il faut prendre des risques ; avec le temps, on sait mieux où et quand risque.Bardé de son accent du Sud-Ouest — héritage d’une adolescence toulousaine — et de sa chemise à fleurs, Dédé apporte de la gaieté, mais pas seulement : « on amène de la délicatesse, on donne la place à la sensibilité, la douceur. On n’est pas là pour pleurer avec les gens. Nous, on doit les emmener ailleurs. » Dédé est généreux, sensible, touchant. Et borné. Très simple, volontiers simpliste. Il trouve toujours des solutions à tout… sauf à son célibat : il est vrai qu’il demande d’emblée si on veut l’épouser. Ce séducteur à l’emporte-pièce cache sa timidité : « il roule des mécaniques mais perd vite les boulons… » Ses blagues sont nulles ? Il ne s’en rend pas compte.

Quant à Bernard, il sait que, parfois, la posture adéquate n’est pas forcément clownesque, comme avec cette maman qui vient de perdre sa petite fille et qu’il prend juste dans ses bras. « Parce qu’être un peu décalé, ça aide à certaines choses. » Cela permet aussi « de grandes victoires dont on ne se rend pas toujours compte : un enfant, un traitement et puis l’enfant qui revient un an après et les parents qui disent ‘’heureusement que vous étiez là, on ne sait pas comment on s’en serait sorti sans craquer’’ ». Et Bernard de résumer : « clown à l’hôpital, c’est comme le Père Noël : on arrive pour donner des moments de bonheur. »

16 juillet 2014

Depuis près de 30 ans, Le Rire Médecin offre des moments de joie aux enfants hospitalisés et à leur famille pour mieux supporter l'épreuve de l'hospitalisation et trouver en eux les ressources de combattre la maladie. Les dons issus de la générosité du grand public sont indispensables au développement et à la pérennisation de notre mission.

Quelle utilisation pour les dons ?

Avec un don de 30€, vous offrez 1 visite d'un duo de clowns, de la magie et de la fantaisie aux enfants hospitalisés. 

Concrètement les dons permettent de garantir le professionalisme des comédiens clowns qui interviennent auprès des enfants malades, un public à la fois très fragile et extrêmement exigeant. En effet, les comédiens de l'association sont des artistes professionnels rémunérés car sur cette scène pas comme les autres qu'est l'hôpital, faire rire ne s'improvise pas !

Les dons servent également à financer la structure associative, le siège de l’association (loyer, électricité, téléphone, internet, etc...) et son fonctionnement. Ils nous permettent en outre de vous faire parvenir les reçus fiscaux à joindre à votre déclaration d'impôts. Ils sont aussi utiles pour sensibiliser d'autres donateurs lors de nos campagnes d'appel à don et nous permettent de vous tenir informés régulièrement de notre actualité et de notre action sur le terrain avec la conception et l'envoi de notre Journal et de nos courriers . Nous nous efforçons de réduire au maximum ces frais.

 

Un don au Rire Médecin : une déduction d'impôt

Après votre don eu Rire Médecin, vous recevez, par courrier ou email un reçu fiscal à joindre à votre déclaration d'impôts.

Vous êtes un particulier ?

Vous pouvez déduire 66% du montant de votre don au titre de l’impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % du revenu imposable. En cas de dons supérieurs à ce taux, il est possible de reporter l'excédent sur l'année d'après et ceci, pendant 5 ans au maximum.

Autrement dit, un don de 100 € ne vous coûte que 34 €

Vous êtes une entreprise ?

Les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés bénéficient d'une déduction fiscale égale à 60 % du montant du don dans la limite d'un plafond de 5 ‰ (5 pour mille) du chiffre d'affaires annuel. En cas de dépassement, il est possible de reporter l'excédent sur les 5 exercices suivants.

 

  

 

 

Contact Partenariat

Estelle Studer 

e.studer (@) leriremedecin.org

01.44.84.40.81

 

Aurélie Poux 

a.poux (@) leriremedecin.org

01.44.84.40.94

 plaquette partenaire

>> Télécharger la plaquette Partenaires

Le Rire Médecin  -  64-70, rue de Crimée   -  75019 Paris  -  T +33 (0)1 44 84 40 99