J’ai dirigé pendant plusieurs années le service de réanimation pédiatrique de l’hôpital Bicêtre. J’y ai côtoyé la mort, mais aussi et surtout la vie dans ses plus grands triomphes.

C’est parce que je sais la force vitale qui habite les enfants que je suis heureux de partager avec vous ce numéro du Journal du Rire Médecin, dédié aux enfants profondément touchés dans leur chair à la suite de brûlures. Chez eux, la cicatrice psychique ajoute à la douleur répétée des traitements quotidiens. C’est peut-être elle la plus difficile à atténuer car ils devront composer avec une nouvelle image de leur corps.  En général, quelques secondes d’inattention ont fait basculer la vie qui s’ouvrait à eux. Sans compter la culpabilité qui anime les parents dans ces services de grands brûlés ! La blessure est maintenant à vie, inscrite visiblement dans leur corps, leur âme et leur entourage. Auprès des clowns, ces familles renouent avec la possibilité de rire, malgré l’épreuve. Le regard franc des comédiens du Rire Médecin, qui ne s’appesantit pas sur leurs plaies, leur offre un miroir plein d’espérance où « la joie demeure », comme aurait dit Jean-Sébastien Bach ou Jean Giono. Sous le pansement de douceur appliqué par les clowns, enfants et parents trouvent de nouvelles ressources pour appréhender l’accident différemment, et peut-être s’affranchir des normes pour mener une vie plus heureuse. Alors l’hymne à la vie et la joie de vivre peut renaitre.

Pr. Denis Devictor

Le Rire Médecin  -  64-70, rue de Crimée   -  75019 Paris  -  T +33 (0)1 44 84 40 80