le rire medecin

 

search-phone

Je fais un don

Le 19 mai dernier, les clowns soufflaient leur 1ère bougie au CHU d'Angers ! 

10 mai 2015

clowns hopital angers

© Rémy Villetorte

Le jour J : le 19 mai 2015

Les 5 compères ont paradé dans les 3 services pédiatriques dans lesquels l'association s'est installée il y a une année (en neuro pédiatrie, aux urgences et onco-hématologie). Un stand Rire Médecin accueillait les visiteurs dans le hall Robert Debré du CHU pour répondre aux questions. Pour tout renseignenent !

Un an et déjà...

  • 5 clowns recrutés
  • 100 journées de jeu (2 fois par semaine en duo de clowns, sauf période de Noël)
  • Plus de 3000 spectacles de duos de clowns offerts aux enfants hospitalisés de 3 services chaque semaine
  • Des sourires par milliers

angers clowns rire medecin

Témoignages de professionnels du CHU d'Angers :

angers clowns hopital« A la question de la venue des clowns, le premier mot qui vient de la part de l’enfant, c’est « je ris », « cela me fait du bien ». Ce sont ces mots qui viennent en premier. Les parents me disent : « c’est la vie ! » Quant à l’équipe soignante, le retour est vraiment très positif. Il y a aussi des préférences de la part des enfants pour certains clowns. Pour les enfants qui reviennent régulièrement, les clowns sont repérables et donc attendus ».

Véronique Rouger, éducatrice

« Ils attendent tel ou tel clown. Les enfants disent : « c’est mon clown ». Mais derrière cela il y a : « on a partagé quelque chose ensemble ». Et nous constatons que certains enfants demandent à venir le jour où les clowns sont là ! »

Mathieu Bizet, éducateur

 

"Les enfants disent : « c’est mon clown »"

 « Pour les soins, la venue des clowns est vraiment très précieuse, même quand c’est d’une façon improvisée, par exemple lorsqu’un soin n’était pas prévu : une prise de sang, un examen, etc. Pour nous, soignants, c’est vraiment une aide et une distraction du soin. Et puis, cela nous fait du bien à nous, équipe soignante, de rire. Une autre remarque, j’ai été très surprise de voir venir les clowns les jours fériés. Leur venue, à ce moment là est vraiment la bienvenue car on se sent moins seul.»

Mireille Dumont, cadre

 

Le Rire Médecin et le CHU d'Angers :

En savoir plus...

La génèse de notre arrivée à Angers :

Le Centre hospitalier universitaire d'Angers (CHU) est un pôle de référence et d'appel en matière de santé qui, à ce titre, a 4 missions : soins, enseignement, recherche et prévention. S'inscrivant dans une dynamique de qualité hors-pair, le CHU d'Angers place au tout premier plan celle du service aux patients. Souci de la qualité qu'il se doit de maintenir du fait même qu'il est l'un des premiers opérateurs Santé de la région avec 87 000 personnes hospitalisées.

Avant notre arrivée il y a un an, les personnels du CHU d’Angers ont pu apprécier les bénéfices de l’action des comédiens clowns du Rire Médecin dans des hôpitaux voisins tels que le CHU de Nantes, où l’association intervient depuis 1995 (premier hôpital de Province où Le Rire Médecin s’est implanté). Par ailleurs, de nombreux médecins et infirmiers du CHU d’Angers ont fait leurs armes dans des hôpitaux de la région parisienne (Trousseau, St Louis…) et y ont croisé les clowns du Rire Médecin pendant des années.
 
Témoin privilégié de l’importance capitale de l’intervention des comédiens clowns dans la prise en charge de la qualité de vie des enfants, le Dr Yves Reguerre, praticien pédiatrique du pôle enfant de l’hôpital, a même présidé l’association de clowns « L’éclat de l’île » à la Réunion. Cette association amie a notamment été formée par les clowns du Rire Médecin à la pratique du jeu en milieu hospitalier. C’est donc tout naturellement que les demandes des personnels soignants du CHU d’Angers s’étaient multipliées ces dernières années auprès du Rire Médecin avant notre arrivée effective en 2014.

L’intervention des comédiens clowns du Rire Médecin au CHU d’Angers trouve par ailleurs un écho particulier quand on sait l’importance donnée par les patriciens de l’hôpital à la qualité de vie des enfants hospitalisés.

Les travaux et les efforts menés dans ce sens par les praticiens du « pôle enfant » du CHU sont à cet égard éloquents :

  • Une cellule de prise en charge de la douleur a été constituée avec le Dr Petronela Rachiedu en 2006. Depuis sa mise en place, le personnel s’est monté particulièrement investi et suit des formations afin d’améliorer constamment le mieux-être des enfants : formation au chant, formation au jeu dérivatif, formation à l’hypnose… 
  • Accompagnement de l’enfant et de sa famille à chaque étape de soin ou d’hospitalisation : l’accent est mis sur la pédagogie, la gentillesse, l’écoute et le professionnalisme de tous les acteurs de l’hôpital.
  • Mise en place d’activités récréatives pour maintenir la place du jeu dans le développement de l’enfant, et ce, malgré la maladie.
  • Des éducateurs et des ateliers artistiques ont été mis en place.

L’intervention des comédiens clowns du Rire Médecin au sein de ce dispositif est un atout considérable qui complète les actions mise en œuvre et donne une unité nouvelle à la qualité de vie des enfants au CHU d’Angers. L’accompagnement de soins prodigué par les clowns du Rire Médecin notamment a toute sa place dans l’unité de prise en charge de la douleur du Dr Rachieru.

Grâce à un partenaire de coeur :

Grâce au soutien de nos donateurs et de notre partenaire principal, Malakoff Médéric, nous avons pu réunir assez de ressources pour y faire notre entrée le 20 mai 2014 et y pérenniser notre action pour un an au moins. Depuis le mardi 20 mai, Le Rire Médecin intervient dans 3 nouveaux services au CHU d'Angers ! Le 13 novembre 2014, avait lieu un premier bilan de notre mission au CHU d'Angers (ouverture du programme en mai) en compagnie de notre partenaire Malakoff Médéric. Cette journée riche a été ponctuée d’échanges avec les soignants et les comédiens. Notre partenaire a pu apprécier la portée de son soutien lors d'une observation du jeu des clowns dans les services des urgences pédiatriques, de la neuropediatrie et de l'onco-hématologie. 

3 services pédiatriques symboliques

  • Les urgences 

Dirigées par le Docteur Gérard Champion, les Urgences Pédiatriques du CHU d’Angers sont une référence en matière de soin porté à la qualité de l’accueil des patients. Recevant 20 000 enfants par an environ, le service est composé d’une grande salle d’attente, d’un petit couloir et de 10 lits-porte. Chaque jour, le service est soumis à une affluence concentrée entre la fin de matinée et le début de soirée. Dans ce climat électrique, les équipes soignantes doivent faire preuve d’une vigilance de tous les instants pour détecter rapidement les urgences vitales et les rediriger vers les services de réanimation. 10% des personnes amenées aux Urgences sont hospitalisées. Dans ce service, le personnel soignant et les médecins (25 personnes environ) sont confrontés à de nombreux cas de maltraitance. Il règne une ambiance très fiévreuse dans un tel service, car à l’angoisse des enfants et leur famille, s’ajoute un temps d’attente souvent long, qui catalyse d’autant plus le stress de chacun. 

Au sein de cette ambiance électrique, les clowns jouent un rôle capital. « Leur présence dédramatise l’hôpital en restaurant le monde de l’enfance, fragilisé par la violence d’un accident ou d’une maladie. L’effet « anti-stress » est incroyable ! » témoigne une responsable des Urgences de Créteil. 

La présence des clowns va même plus loin que cela ; elle peut également faciliter l’approche proprement médicale et le soin. D’après Isabelle Hau, médecin, : « L’agitation et l’angoisse des enfants accentuent les difficultés que nous rencontrons pour déterminer leur état général. Leur réaction à la vue des clowns permet parfois d’orienter notre diagnostic ; plus à l’aise, ils se laissent davantage aller à leur comportement habituel. »

  • La neuropédiatrie

La neurologie pédiatrique concerne les pathologies du cerveau. Les problèmes liés au développement, à l’intelligence, aux troubles du comportement, ou aux difficultés relationnelles y sont régulièrement soignés. On y rencontre des situations de grand handicap, de psychose, d’encéphalie...

L’objectif de l’intervention des clowns est de :
>dédramatiser le handicap et ses pathologies à travers le jeu non verbal et indirect.
>aider aux soins invasifs grâce à la distraction (accompagnement de soins).

Les clowns sont spécifiquement formés aux accompagnements de soins. Le personnel soignant, à la demande de l’enfant parfois, propose aux clowns d’accompagner un soin. Ces soins peuvent être particulièrement douloureux ou angoissants pour l’enfant et donc être impressionnants pour un comédien. C’est pour cela qu’ils sont spécifiquement formés à ce type de distraction et respectent un protocole établi par l’association en collaboration avec le service.

  • L'oncologie hématologie

En intervenant 2 fois par semaine dans un service d’onco-hématologie, où les enfants demeurent plusieurs mois, les comédiens clowns tissent un véritable lien avec les familles. Ils deviennent des « repères » de bien-être et agissent alors comme de véritables « tuteurs de résilience » selon la belle formule du grand psychiatre Stanislas Tomkiewiz. Désormais présents dans 9 services d’oncologie-hématologie au sein de 15 hôpitaux, les clowns connaissent tous les enjeux d’une hospitalisation dans de telles unités. Auprès des nourrissons comme des adolescents souffrant d’un cancer, ils ont été formés à adapter leur jeu aux contraintes de la maladie et à ses conséquences sur le corps et le moral des enfants. 

Et parce qu’ils parviennent à nouer des relations solides avec les familles rencontrées, leur « emprunte » est ancrée chez la plupart des enfants hospitalisées. Caroline Simonds est encore en contact avec des jeunes adultes, connus enfants, qui ont souhaité lui dire leur reconnaissance des années après.

 

 

Je fais un don

Je m'abonne à la newsletter

facebook Twitter

instagram youtube

Nos événements

Aucun événement

S'amuser à l'hôpital, c'est vital !

Le Rire Médecin est une association loi 1901, reconnue d'intérêt général et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W751100053.

Elle est habilitée à recevoir des legs, des donations et des assurances-vie.

Le Rire Médecin  -  64-70, rue de Crimée   -  75019 Paris  -  T +33 (0)1 44 84 40 80