pop up

Quand l'enfant joue avec les clowns, il n'est plus à l'hôpital.

Alain Fischer, chef du service Immunologie et hématologie pédiatrique à l'hôpital Necker-Enfants Malades à Paris. 

temoignage soignant

Découvrez le témoignage d'Alain Fischer, chef du service Immunologie et hématologie pédiatrique à l'hôpital Necker-Enfants Malades à Paris, à propos de l'intervention des clowns du Rire Médecin dans son service.

 "Les clowns participent à la prise en charge de la dimension humaine de ces [enfants] malades, dans ma tête, c'est absolument clair. Le bénéfice apporté aux enfants et, au-delà des enfants aux familles à l'équipe soignantes donc, globalement, aux être qui constituent ce système, est très appréciable. C'est donc une addition, une excellente addition à l'équipe de soins et, de ce fait, c'est un démarche rationnelle parce que c'est une autre dimension des activités que peut avoir l'enfant, en l'occurence ludique, qui permet de vivre à l'hôpital en étant un tout petit peu en dehors de l'hôpital. 

Quand l'enfant joue avec les clowns, il n'est plus à l'hôpital.

 La démarche des clowns n'est pas de l'improvisation amateure, loin de là. Leur façon d'aborder les gens est très réfléchie, c'est très construit et fondé sur une analyse très précise. [...] A l'évidence, ils détournent l'attention de l'enfant, ils détournent l'anxiété, l'angoisse naturelle générée par la maladie, ne serait-ce qu'un instant.

Cet instant est prolongé et puis il devient une attente de la prochaine visite, donc c'est un instant dont l'écho dans le temps dépasse très largement le temps strict de la visites de clowns auprès de l'enfant, c'est un moment privilégié. Quand l'enfant joue avec les clowns il n'est plus à l'hôpital alors que malheureusement, certains restent assez longtemps.

Les enfants comprennent très vite qu'il y a un cycle bi-hebdomadaire de visites des clowns et ils savent qu'ils reviennent. Chez nous, c'est le mardi et le jeudi, donc ils savent que dans 48 heures, ils seront là de nouveau, que la semaine prochaine ils reviendront. L'attente et cette relation au temps sont également positives. C'est la même chose avec les parents. Voir des parents qui savent que les clowns arrivent et qui guettent, c'est extraordinaire à voir."

 

 Extrait du livre Nez rouges, blouses blanches, 20 ans du Rire Médecin (Editions : Les impressions nouvelles). 

 

bouton don

Le Rire Médecin  -  64-70, rue de Crimée   -  75019 Paris  -  T +33 (0)1 44 84 40 80