le rire medecin

 

search-phone

Je fais un don

Si Shør, le viking couard, rêve toujours de jouer un bagad* à l’hôpital et d’emmener les enfants hospitalisés sur son drakkar, Thierry s’étonne encore de leur regard émerveillé, de cette belle complicité avec les soignants, et de cet accueil enthousiaste.

En voilà un parcours atypique ! Comment devient-on clown à l’hôpital quand on travaille dans un laboratoire d’électrotechnique aéronautique sur des avions de chasse ? Parce qu’on a été fasciné par le pouvoir de faire rire. C’est arrivé à Thierry en CE1. A cause d’une marionnette qui n’était pas prête pour le spectacle que son instituteur avait monté : « toutes ces facéties ratées qui déclenchaient le rire de mes copains, ça m’a provoqué une émotion». Mais dans sa famille, « on n’envisage pas de telles carrières ». Il fait donc un DUT de génie électrique car il rêve aussi de sciences. En plus, il voudrait devenir cuisinier ou marin ! Et l’un après l’autre, saisissant au vol les opportunités, il réalise ses 4 rêves.

15039 23-ModifierQuand il débarque à Paris pour travailler dans l’aéronautique, il en profite pour prendre ses premiers cours de théâtre. Deux ans plus tard, il lâche les engins de guerre pour les divinités celtes et nordiques et monte avec un compère « Les Trolls », une compagnie qui crée des spectacles pour le jeune public. En quinze ans, ils font le tour de monde, jouant aussi bien à Hong Kong qu’au Liban, sur les plateaux de théâtre que dans les salles des fêtes. Parallèlement, il s’initie au clown avec Jango Edwards. Puis se forme à un jeu plus traditionnel chez Stéphane Braunschweig au centre dramatique national d’Orléans. Il se spécialise ensuite dans le jeu et l’écriture burlesque, et continue les stages de clown.

Peu à peu, il rencontre les ¾ de l’équipe du Rire Médecin de Tours-Orléans. Qui tentent de le faire postuler. Mais quelque chose le freine : toute cette souffrance, saura-t-il y faire face ? Il finit par sauter le pas en 2010 et ne le regrette pas malgré sa peur le jour de l’audition (« c’est mon corps qui a fait le boulot, mon cerveau n’était pas disponible »). Est-ce encore la peur qui lui fait rater ses premiers jours à l’hôpital ? Tombé sur la tête, Thierry souffre d’un triple traumatisme crânien qui retarde ses débuts.

Depuis, il s’est bien rattrapé et se régale. Shør arbore le kilt et la cornemuse. Sous le viking de pacotille, Thierry guette une qualité rare, tout en diplomatie et précaution, bienveillance et extrême disponibilité à l’autre, qui fait tout le prix de son travail : la « présence » du clown, marque de fabrique du Rire Médecin.

* Le bagad est une formation musicale bretonne inspirée du pipe band écossais.

 

Je fais un don

Je m'abonne à la newsletter

facebook Twitter

instagram youtube

S'amuser à l'hôpital, c'est vital !

Le Rire Médecin est une association loi 1901, reconnue d'intérêt général et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W751100053.

Le Rire Médecin  -  64-70, rue de Crimée   -  75019 Paris  -  T +33 (0)1 44 84 40 80